Aller sur le site de la compagnieAller sur le site de la compagnie

  • Journal de répétitions

    Suivez au fur et à mesure toutes les étapes de le création, des répétitions à la première représentation.
    J'y vais !


  • Autour de Costa

    Découvres d'autres pistes de réflexion, d'autres visions du texte, proposées par les élèves.
    J'y vais !


  • Zoom sur...

    Zoom sur l'actu, des livres, des films, en lien avec Costa.
    J'y vais !


  • Secrets de théâtre

    Pour découvrir l'univers du théâtre
    J'y vais !

    Par  Eddy et Khylian  

Dans notre second article, nous allons présenter un autre film qui a retenu notre attention. Il s'agissait du long-métrage Le potager de mon grand-père 

Le potager de mon grand-père est un documentaire français qui se déroule dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, à Antibes. Depuis quelques années, chaque été, le réalisateur suit son grand-père dans son potager. Malheureusement, des immeubles se construisent peu à peu autour de la maison et du jardin. C'est l'occasion pour le vieil homme d'offrir toute son expérience à son petit-fils. Il lui parle de son passé, de la terre qu'il cultive depuis longtemps, et de sa femme qui est morte.
Derrière les séquences intimes entre le vieillard et le jeune metteur en scène, le film délivre également un vrai message pour la défense de la nature et de l'importance de la transmission entre les générations. Derrière la caméra, Martin Esposito qui a signé Mes parents chéris en 2005 et Super Trash en 2012, qui évoquait déjà les problèmes écologiques dans notre société.

Déprimé depuis la mort de son épouse, le grand-père de Martin Esposito décide de se remettre à jardiner afin d'oublier son chagrin. Son petit-fils le filme en train de sélectionner ses graines, le plus naturellement possible, comme le faisait son ancêtre avant lui, et de travailler dans son potager. De ses mains expertes et sans pesticides, l'homme de 85 ans parvient à faire pousser tomates et autres concombres. Le grand-père, qui renaît à la vie, et le petit-fils trouvent là un moyen de vivre une belle expérience. Chez son grand-père, Martin est venu se ressourcer, aider et partager des moments de vie. L’aïeul lui transmettra son savoir, un peu de ses racines et les secrets de ce potager cultivé par amour pour sa femme disparue. Issu de cette génération fast-food, Martin prendra conscience de la valeur de ce précieux héritage. C’est un hymne à la vie et à cette nature que nous devons protéger.

Pourquoi ce film nous fait penser à la pièce de théâtre Costa Le rouge ? Tout simplement parce que dans ce film, tout se rapporte au monde du grand-père ainsi que la relation entretenue avec son petit-fils Costa. L'importance de la terre, l'importance de la nature, l'importance de la transmission entre génération, tout nous fait penser à la pièce de théâtre. Martin est comme Costa, issu d'une génération moderne qui écoute son grand-père, la voix du sage, lui expliquer les bienfaits d'une vie simple, une vie autour de son potager, lieu d'échange et de leçons de vie.   En regardant l'affiche du documentaire,  nous voyons tout de suite qu'il y existe une forte  relation entre le grand-père et son petit-fils, une relation attendrissante, pleine d'amour et de respect. En effet, le petit-fils soutient son grand-père. Le paysage appelle au dépaysement, au calme, au retour aux sources. Le grand-père avance avec ses tomates, la culture de la terre semble vraiment très importante pour lui. Autour de ces deux personnages, nous ne voyons que du vert, un ciel bleu, un chien... une vie simple.  

Nous espérons que cet article vous a donné envie de regarder ce documentaire !

A très vite !